Foire aux questions

Comment pouvons-nous vous aider ?

Actions sur ma chaudière :

Comment puis-je remplir ma chaudière ?

Tout d’abord, la pression de fonctionnement pour les maisons individuelles, doit être comprise entre 1 et 1.5 bar. Cette pression est valable quand l’installation de chauffage est à l’arrêt ou au ralenti ( Température de l’eau inférieure à 30°C).

Si la température de l’eau oscille entre 30 et 95°c, la valeur de cette pression peut alors être majorée de 0.5 à 1 bar.

Pour information, une soupape est présente sur toute installation, celle-ci se déclenche en protection aux alentours de 2,8 à 3 bar. Il n’y a donc dans aucun cas de risque d’explosion.

Le remplissage de votre chaudière s’effectue pour les modèles accrochés au mur, directement en dessous, par le disjoncteur. Sa position est déterminée par la notice utilisateur de votre chaudière. Il faut alors ouvrir là ou les vannes composant ce disconnecteur, jusqu’à obtenir des pressions définies ci-avant.

Dans le cadre d’une chaudière posée au sol, généralement le remplissage s’effectue sur des vannes en communication avec une canalisation de chauffage et d’eau froide sanitaire.

Comment puis-je relancer (réarmer) ma chaudière ?

La mise en sécurité d’une chaudière peut avoir de multiples causes. Majoritairement, c’est le défaut de contrôle d’allumage qui génère cette mise en sécurité. La signalisation de ce défaut est réalisée selon le constructeur par différents moyens.

Affichage d’un voyant d’alerte, ou allumage d’un LED rouge.

1- votre thermostat d’ambiance peut-être mise également en cause. Par exemple, les piles sont peut-être à remplacer, ou la programmation est erronée.

2 – Le circulateur de la chaudière est peut-être bloqué, consécutivement à une période de longue arrêt. Sa relance peut-être réalisée selon la méthode exprimée dans la notice du constructeur.

Seconde hypothèse : Seuls quelques radiateurs ne chauffent pas.

1 – Vérifier que le radiateur est correctement purgé.

Suivre la procédure de purges suivantes :

Précautions de sécurité : vérifier que l’eau n’est pas trop chaude (risque de brulure), protéger vos yeux, protéger l’environnement direct l’eau pouvant être salissante.

a – Couper la chaudière, afin que la pompe soit à l’arrêt.

b – Se munir d’un petit récipient afin de récupérer de l’eau au droit du purgeurs du radiateur.

c – Ouvrir le purgeur du radiateur situé en partie haute de celui-ci. Soit avec un tournevis, une pince, une clé carrée selon le modèle présent.

d- Laisser s’échapper l’air, le mélange air/eau, puis refermer lorsqu’il n’y a plus que de l’eau.

La purge est alors terminée.

Procédé ainsi sur l’ensemble des radiateurs à purger. Vérifier pendant cette opération ainsi qu’à la fin, que la pression dans le réseau est à nouveau correcte.

2 – Si votre radiateur est équipé d’une vanne thermostatique, il est alors possible que la tête soit restée « collée ». Il faut alors la démonter : selon les vannes un tournevis, une clé CHC (BTR), ou simplement la déclipser. Un axe généralement en acier inox est alors visible. En prenant soin, si possible de fermer l’ensemble des autres radiateurs, en s’assurant que la chaudière est bien en mode de fonctionnement (pompe en service). Vous allez alors « tapoter » avec un petit marteau afin que votre action sur cet axe, puisse « décoller » le clapet d’obturation de son siège.

3 – Si ces deux actions n’offrent pas de résultat satisfaisant, l’intervention d’un professionnel est nécessaire, soit pour le remplacement de la vanne, soit pour la réalisation d’un désembuage de l’installation.

Comment puis-je faire un reset sur ma chaudière ?

Suite à une mise en défaut : voyant rouge ou affichage de la formation « défauts » sur l’écran d’affichage, le reset, permet de relancer la phase de démarrage de la chaudière. Cette procédure est spécifique à chaque marque et matériel, seule la notice constructeur possède cette information.

Comment puis-je éteindre uniquement le chauffage sur ma chaudière ?

Si la chaudière comporte un commutateur permettant de spécifier l’usage seul du sanitaire, choisir cette position. Vous pouvez également placer le thermostat d’ambiance en mode « hors gel ».

Comment puis-je voir si mon adoucisseur fonctionne ?

La mesure de titre hydrotimétrique est la seule méthode conventionnelle pour mesurer le bon fonctionnement de votre adoucisseur.

L’eau non traitée dans le Nord oscille entre 7,2 et 12,8 °C.

L’eau douce sortie d’une adoucisseur bien réglée doit être entre 10 & 15 °C.

Ce test doit être entrepris idéalement après la réalisation d’une régénération (il faut l’enclencher au droit de la tête de l’adoucisseur).

Problème avec ma chaudière ou l’eau :

J'ai de l'eau chaude mais pas de chauffage?

Vérifiez tout d’abord que le thermostat d’ambiance est bien en demande, que les piles sont bonnes.

La pompe de votre chaudière peut être éventuellement bloqué, son « dégommage » doit être réalisé selon la notice constructeur.

Sur certains modèles accrochés aux murs, la carte électronique ou son actionneur (la vanne trois voies)  peut-être défaillante, l’intervention d’un professionnels et nécessaire.

L’eau coule tout le temps dans la cuvette des WC ?

Le problème vient soit du robinet flotteur qui laisse passer l’eau en permanence. Soit du système de chasse centrale qui n’est plus étanche.

La détermination du fautif est simple, il suffit de soulever le couvercle, et de vérifier si l’eau s’écoule par le trop-plein. Dans l’affirmative et dans un premier temps c’est que le robinet flotteur qui est en cause.

J'ai de l'eau chaude à ma baignoire mais pas au lavabo ?

Il y a un bouchon quelque part !

Tout d’abord, disposez-vous de l’eau froide ?

Si le débit est également très faible, le problème vient a priori du mousseur/brises jet ( à nettoyer ou à remplacer).

Si celui-ci n’est pas en cause, que la canalisation alimentant la baignoire soit entartrée.

Dans ce cas, il faut générer si cela est possible une opération de détartrage, ou envisager le remplacement de la canalisation.

L’eau de ma douche ne s'écoule plus très bien ?

Généralement le siphon « cloches » de la douche retient majoritairement les cheveux.

La section de passage étant altérée, il suffit simplement de démonter par-dessus ( généralement on soulève simplement),  les nettoyer à la main l’ensemble des matières présentes.

Une simple ventouse en caoutchouc « à l’ancienne » permet également de parfaire cette opération.

Si par contre l’écoulement n’a jamais été performant, il faut remettre en cause la pente de la canalisation d’évacuation, qui pour mémoire doit être de l’ordre de 1 à 3 cm par mètre parcouru.

J’ai de l'eau chaude dans toute ma maison mais pas dans ma douche ?

Si votre douche est équipée d’un mitigeur thermostatique, la cartouche peut-être entartrée ou à remplacer.

Si votre douche est équipée d’un mitigeur mono-main ou mélangeurs classique, il est possible que la canalisation d’alimentation d’eau chaude soit entartrée, mais également les filtres protecteurs placés sur les écrous de raccordement du mitigeur, peuvent être bouchés.

Mes radiateurs ne chauffent qu’en bas. Pourquoi ?

Si la purge des radiateurs a été faite, si celui-ci est équipé d’une vanne thermostatique qui n’est pas bloquée, il est possible que votre radiateur soit emboué.

Dans ce cas il faut, soit procédé au démontage du radiateur afin de vérifier le passage libre, ou pour réaliser une opération de désembouage  si plusieurs radiateurs présentent ce phénomène.

Problème avec la pression de ma chaudière :

À combien doit être ma pression de chaudière ?

Tout d’abord, la pression de fonctionnement pour les maisons individuelles, doit être comprise entre 1 et 1.5 bar.

Cette pression est valable quand l’installation de chauffage est à l’arrêt ou au ralenti ( Température de l’eau inférieure à 30°C).

Si la température de l’eau oscille entre 30 et 95°c,  la valeur de cette pression peut alors être majorée de 0.5 à 1 bar.

Pour information, une soupape est présente sur toute installation, celle-ci se déclenche en protection aux alentours de 2,8 à 3 bar.

Il n’y a donc dans aucun cas de risque d’explosion.

Où voit-on la pression de ma chaudière ?

Sur les modèles plus anciens directement sur un Manomètre.  cette pression varie de 0 à 3 bars. Sur les modèles récents, l’affichage est exprimé de manière numérique.

Comment faire baisser la pression de ma chaudière si j'ai mis trop d’eau ?

Normalement cela ne doit pas arriver.

Si c’est le cas, et que la cause provient d’un apport d’eau que vous avez mal réalisé, il faut alors procéder ainsi :

Purger simplement l’excès d’eau et donc de pression via le purgeurs d’un radiateur.

En aucun cas, vous ne devez utiliser la soupape de la chaudière; c’est un élément de sécurité que vous ne pouvez manipuler.

Si par contre l’excès d’eau est récurrent, cela implique un dysfonctionnement de votre matériel. Celui-ci pourrait avoir comme origine, une fuite entre les circuit chauffage & sanitaire.

L’intervention professionnelle est alors nécessaire.

Je remets tout le temps de l'eau et la pression baisse toujours. Pourquoi ?

Votre circuit de chauffage est un circuit étanche, dont les apports d’eau ont pour origine la dégradation du fluide caloporteur.

Ces apports d’eau doivent être fait de manière cyclique tous les trimestres.

Pour une installation qui a était vidée et remplie, la fréquence sera au départ extrêmement rapproché, ainsi que la purge de certains radiateurs.

Si des apports d’eau sont nécessaires régulièrement, cela implique nécessairement la non étanchéité de votre réseau.

C’est-à-dire qu’il y ait une fuite soit : sur des tuyaux apparents ou encastrés, soit sur un élément tel qu’un purgeurs automatique ou une soupape de la chaudière, ou simplement une fuite dans le corps de chauffe avec une évaporation de l’eau via le conduit de cheminée.

Dans ces trois cas, l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

J'ai plus de pression d'eau chaude ?

Si votre température d’eau chaude n’est pas suffisante, vous pouvez dans un premier temps réduire le débit, simplement en agissant sur l’ouverture de votre mitigeur.

Cet état temporaire peut être généré par une température d’eau froide excessivement basse, par exemple l’hiver.

Si après cet essai la température reste inférieure à la normale, l’intervention d’un technicien est nécessaire.

Les causes sont multiples. Problème de sonde de température, de cartes de programmation ou d’hydraulique en sortie de chaudière.

Questions à propos du thermostat :

Comment régler un thermostat ?

Le choix des températures de confort et de nuit, doit être fait en tenant compte des conditions climatiques.

Plus la température extérieure est basse, plus l’écart entre la température jour et nuit doit être faible.

Par exemple par – 5°c extérieur, un abaissement de 1°c suffit.

Pour une température de 10° extérieur,  un abaissement de 4 à 5°c est optimal.

Votre structure de maison est également importante.

Pour l’inertie est lourde, il faut privilégier un abaissement faible.

Pour les inerties légères, il faut favoriser un abaissement pouvant aller jusqu’à 6°.

Dans tous les cas, il est inutile d’abaisser la température pour un laps de temps de 2 à 3 heures.

Une lumière clignote sur mon thermostat. Pourquoi ?

Sur certains thermostats fonctionnant à piles, le clignotement implique la nécessité de remplacer les piles rapidement.

Privilégier systématiquement des piles alcalines de marque.

Question sur les contrats d’entretiens :

Puis-je prendre un contrat entretien sur ma chaudière ?

Le contrat d’entretien n’est pas obligatoire, seul la réalisation d’une maintenance doit être réalisée de façon récurrente.

Vous pouvez nous contacter, afin de faire réviser votre chaudière, la facturation sera réalisée au temps réel.

Fréquence d’intervention :

Pour une chaudière au gaz (combustibles gazeux) un entretien est obligatoire tous les 12 mois.

Pour les chaudières Fioul ou à combustibles solides (bois, charbon) deux entretiens par an sont nécessaires, dont un durant la période de chauffe.

Combien coute un contrat d’entretien ?

Le segment de prix oscille entre 120 € et 280€ TTC ( Prix indicatif mars 2017,  sur la base d’une chaudière à condensation neuve)

Les différents paramètres agissants sont : la marque, l’âge de votre chaudière, le taux de TVA  selon la technologie de votre générateur, le niveau de couverture souhaitée.

Qu'est qui est inclus dans mon contrat ?

Pour les chaudière gaz, celui-ci correspond à la norme AFNOR NF X 50- 010

  • nettoyage du corps de chauffe, du brûleur, de la veilleuse, de l’extracteur (si incorporé dans l’appareil)
  • mesure de la température des fumées (pour les chaudières équipées de brûleurs à air soufflé)
  • mesure de la teneur en dioxyde de carbone ou en oxygène dans les fumées (pour les chaudières équipées de brûleurs à air soufflé)
  • vérification du circulateur (si incorporé dans l’appareil)
  • vérification et réglage des organes de régulation (si incorporés dans l’appareil)
  • vérification des dispositifs de sécurité de l’appareil
  • dans le cas d’une chaudière raccordée à une VMC gaz : vérification de la sécurité individuelle équipant ladite chaudière
  • nettoyage du conduit de raccordement
  • vérification des débits de gaz et réglage éventuel, si cette procédure est bien prévue par le fabricant
  • la main-d’œuvre nécessaire au remplacement des pièces défectueuses
  • la fourniture des joints des raccords mécaniques dont le changement est rendu nécessaire du fait des opérations d’entretien, à l’exclusion des autres pièces.

Je remets tout le temps de l'eau et la pression baisse toujours. Pourquoi ?

Votre circuit de chauffage est un circuit étanche, dont les apports d’eau ont pour origine la dégradation du fluide caloporteur.

Ces apports d’eau doivent être fait de manière cyclique tous les trimestres.

Pour une installation qui a était vidée et remplie, la fréquence sera au départ extrêmement rapproché, ainsi que la purge de certains radiateurs.

Si des apports d’eau sont nécessaires régulièrement, cela implique nécessairement la non étanchéité de votre réseau.

C’est-à-dire qu’il y ait une fuite soit : sur des tuyaux apparents ou encastrés, soit sur un élément tel qu’un purgeurs automatique ou une soupape de la chaudière, ou simplement une fuite dans le corps de chauffe avec une évaporation de l’eau via le conduit de cheminée.

Dans ces trois cas, l’intervention d’un professionnel est nécessaire.

J'ai plus de pression d'eau chaude ?

Si votre température d’eau chaude n’est pas suffisante, vous pouvez dans un premier temps réduire le débit, simplement en agissant sur l’ouverture de votre mitigeur.

Cet état temporaire peut être généré par une température d’eau froide excessivement basse, par exemple l’hiver.

Si après cet essai la température reste inférieure à la normale, l’intervention d’un technicien est nécessaire.

Les causes sont multiples. Problème de sonde de température, de cartes de programmation ou d’hydraulique en sortie de chaudière.

Interventions et entretiens :

Où ( zone géographique) intervenez vous ?

Nous sommes situés sur la voie rapide urbaine (centre Mercure Tourcoing).

Nous intervenons à une distance temps de 25 minutes de notre sièges social,  et ce afin de permettre de la réactivité dans notre intervention de maintenance et de services après-vente.

Voici la liste des villes reprises dans ce contexte : ANNOEULLIN, ARMENTIERES, BAISIEUX, BONDUES, BOUSBECQUE, CAPINGHEM, CHAPELLE D’ARMENTIERES, CHERENG, COMINES, CROIX, CYSOING, DEULEMONT, FACHES THUMESNIL, FOREST SUR MARQUE, FRELINGHIEN, HALLENNES LEZ HAUBOURDIN, HALLUIN, HAUBOURDIN, HELLEMMES LILLE, HEM, HOUPLINES, LA BASSEE, LA CHAPELLE D’ARMENTIERES, LA MADELEINE, LAMBERSART, LANNOY, LEERS, LESQUIN, LEZENNES, LILLE, LINSELLES, LOMME, LOMPRET, LOOS, LOUVIL, LYS LEZ LANNOY, MARCQ EN BAROEUL, MARQUETTE LEZ LILLE, MARQUILLIES, MONS EN BAROEUL, MOUVAUX, NEUVILLE EN FERRAIN, NIEPPE, PERENCHIES, PHALEMPIN, QUESNOY SUR DEULE, RONCHIN, RONCQ, ROUBAIX, SAILLY LEZ LANNOY, SAINGHIN EN MELANTOIS, SAINT ANDRE LEZ LILLE, SECLIN,SEQUEDIN, ST ANDRE LEZ LILLE, TEMPLEMARS, TEMPLEUVE, TOUFFLERS, TOURCOING, TRESSIN, VERLINGHEM, VILLENEUVE  D’ASCQ, WAMBRECHIES, WARNETON, WASQUEHAL ,WATTIGNIES, WATTRELOS, WAVRIN, WERVICQ SUD, WILLEMS.

Sur quelle marque intervenez vous ?

Nous sommes dépositaires des marques FRISQUET & VIESSMANN, avec le maintien en stock de certains modèles et nous disposons également d’un stock de pièces détachés importants.

Nos techniciens sont également formés pour intervenir sur les marques ci dessus.

Quand faire l'entretien de ma chaudière ?

Pour une chaudière au gaz (combustibles gazeux) un entretien est obligatoire tous les 12 mois.

Pour les chaudières Fioul ou à combustibles solides (bois, charbon) deux entretiens par an sont nécessaires, dont un durant la période de chauffe.

L'entretien de la chaudière est-il obligatoire ?

Oui pour se conformer au texte de loi suivant :

Arrêté du 15 septembre 2009 relatif à l’entretien annuel des chaudières dont la puissance nominale est comprise entre 4 et 400 kilowatts.

Dois-je faire ramoner et quand ?

Tous les 12 mois, sauf pour les conduits ventouse qui ne sont pas repris au titre de conduits de cheminée.

Je n’arrive pas à prendre RDV sur le site pour l’entretien de ma chaudière. Pourquoi ?

Si votre contrat a été régler, et que votre demande intervient durant la période de couverture de ce contrat, il y a en principe aucune raison pour prendre rendez-vous au travers de notre site Internet.

Si jamais vous ne pouvez toujours pas, prenez rendez-vous par téléphone.

Doit on faire un entretien sur un ballon d’eau chaude électrique ?

Le ballon s’entatre au fur et à mesure de son usage, ce tarte est nuisible à la fois pour la durée de vie de la résistance mais également sur un plan sanitaire. En effet, l’amalgame formé par le calcaire peut-être une origine foyer de Legionella. Également, cet entretien permet d’identifier une chute du groupe de sécurité générant une surconsommation d’eau.

Lors de cette action, le joint de bride sera remplacé, avant d’entamer toute action, il faut commander ce joint qui est lui-même dépendant de la marque, du type et du numéro de série de votre ballon.

Combien de temps dure un entretien ?

Selon la nécessité de travail sur votre chaudière, notre technicien sera présent chez vous entre 45 minutes et 1h30.

Crédit d’impôt :

Comment obtenir ou avoir un crédit d’impôt ?

Dans le cadre du remplacement d’une chaudière, nous disposons du label Reconnue Garant de l’Environnement (RGE) sous le N° E88840.

Sous les rubriques N° 8621 & 5111 : Systèmes de chauffage ou de production d’ECS électrique, éclairage, installation d’un équipement de régulation de chauffage. Installation de chaudières à condensation ou à micro-cogénération gaz ou fioul

Cette éco-conditionnalité est requise pour l’entreprise intervenante. Dans le cadre de nos chaudière à condensation , elle corresponde aux exigences HPE. Ce crédit d’impôt porte uniquement sur la chaudière ou sa régulation. Il faut considérer le prix TTC sur lequel l’État vous rétrocède à 30 %. Dans ce cadre, vous bénéficiez également d’une TVA à taux réduit de 5.50%.

Quel matériel bénéficie du crédit d'impôts et à quel taux ?

  • Chaudières à haute performance énergétique, systèmes mixtes ou systèmes combinés
  • Isolation des parois opaques (pose comprise)
  • Isolation des parois vitrées
  • Equipements de chauffage ou de production d’eau chaude sanitaire : capteurs solaires
  • Equipements fonctionnant au bois ou autres biomasses : Poêles Foyers fermés et inserts de cheminées intérieures Cuisinières utilisées comme mode de chauffage
  • Calorifugeage d’une installation de production ou de distribution de chaleur ou d’ECS

Liste non exhaustive.

Questions à propos des Showrooms :

Quand y a-t-il quelqu'un à Neuville ?

Une présence physique est assurée tous les jours de la semaine du lundi au vendredi.

En général à partir de 17h30 jusqu’à 19 heure.

Autres questions:

Puis-je payer en plusieurs fois ?

Bien entendu, les mentalités seront avoir directement avec votre correspondant à l’entreprise.

Pourquoi mon installation n’est pas conforme ?

La non-conformité d’une installation peut être relevée vis-à-vis du conduit de cheminée, des protections électriques mises en œuvre, du manque de ventilation.

Lors de nos interventions, nous vous informerons des points de non-conformité présente chez vous.

Nous établirons si vous le souhaitez un devis pour la mise en conformité de ces anomalies.

Qu’est ce que le CEE ?

Le dispositif des CEE repose sur une obligation de réalisation d’économies d’énergie imposée par les pouvoirs publics aux vendeurs d’énergie (électricité, gaz, GPL, chaleur et froid, fioul domestique et carburants pour automobiles). Ceux-ci sont ainsi incités à promouvoir activement l’efficacité énergétique auprès de leurs clients et des autres consommateurs d’énergie : ménages …

Concrètement, lors du remplacement de votre chaudière ou de travaux d’isolation, les vendeurs d’énergie valoriseront ces travaux au travers d’une somme qui vous sera restituée, ou bonifieront prêt financier.